•  

    Adhérez, offrez une adhésion  en ligne ou Téléchargez un bulletin d'adhésion 
    Toute nouvelle adhésion sera valable jusqu'au 31/12/2018

     

  •  

    Le Programme Automne 2017 peut être  feuilleté ici. Il a été posté le 16 août et il reste encore des places pour quelques activités

     

  •  

     PARTENARIATS 

     

     

     

    • THEATRE et concerts
    • Conférences en dehors du programme des Amis

     

  • Consultez le Grand Livre du Mécénat et situez dans le château les restaurations et acquisitions des Amis ! ici

     

  •  

    RUBRIQUE "FAQ" pour répondre à toutes vos questions! ICI
    (une journée idéale au Château en toute saison, fonctionnement du coupe-file, plans, ....)

     

  •  

     Venez encourager les Amis du château le 24 septembre !
    en savoir plus

     

  •   

    Nos bureaux sont ouverts du lundi au vendredi de 9h30 à 17h30
    Pour nous contacter : Tel: 01 30 83 75 48 ou  par mail

     




Mécénat

Participer à une opération



Restauration d'une console style Retour d'Égypte / Projet Jeunes Amis 2017



Console en acajou, montants à Cariatides figures égyptiennes en bois, appliques en bronze doré, plateau de marbre griotte

Hauteur : 0.995 m
Largeur : 1.56 m
Profondeur : 0.5 m

Cette console, dont l'auteur est inconnu, est emblématique du style Retour d'Égypte, en vogue en France au tout début du XIX° siècle. Caractérisé par un mélange d'influences antiques et égyptiennes, il s'explique par la période politique à laquelle il correspond : le Consulat. Nous sommes alors entre 1799 et 1804, et les campagnes d'Égypte battent leur plein. Surfant sur la vague égyptienne qui déferle sur l'Europe, les artistes vont avoir recours aux sphinxs, hiéroglyphes et autres colonnes pour orner le mobilier. 

Les hiéroglyphes, visibles sur le détail ci-contre de la tunique des Cariatides, sont d'ailleurs complètement fantaisistes ! Loin d'être copiés de l'antique, ils sont très certainement issus de l'imagination débordante de l'auteur, se rapprochant plus des signes du zodiaque que d'authentiques caractères égyptiens... 

D'auteur inconnu, cette console a été réalisée vers 1800. Elle se trouve en 1807 dans le troisième salon doré au premier étage de l'hôtel de l'architrésorier Lebrun (hôtel de Noailles) rue Saint-Honoré ; rentre au Garde-Meuble en 1814 ; placée en 1815 dans le cabinet de l'intendant du Garde-Meuble ; envoyée aux Tuileries en 1816 pour le salon du major général de la garde royale, s'y trouve en 1826 ; rentre au Garde-Meuble en 1831 ; envoyée en 1834 à l'intendance générale de la liste civile 9 place Vendôme pour le salon bleu ; en magasin au Garde-Meuble en 1850, semble avoir été envoyée à Versailles au mess des officiers d'artillerie de la Garde ; en 1855 apparaît dans la salle de billard du général commandant en chef de la Garde à l'Ecole militaire à Paris ; rentre à l'Ecole militaire en 1874.
Elle est envoyée au musée de Versailles en 1882, 
suite aux ventes de la III° République.
Elle était toujours présente du temps du Général de Gaulle, au Grand Trianon, et y retournera après restauration. 
 
Abimé, ce meuble doit subir plusieurs opérations de restauration pour retrouver son éclat et sa splendeur d'origine. Les interventions concernent : la structure de la console, fragilisée par des insectes qui ont rongé le bois, le placage qui doit être recollé ainsi que l'application d'un nouveau vernis. Les bronzes, en excellent état, doivent simplement être nettoyés.