•    

    Renouvelez, Adhérez, ou offrez une adhésion
     Toute nouvelle adhésion sera valable jusqu'au 31/12/2019
    Pour toute demande reçue avant le 20/12/18, les cartes seront postées au plus tard le 21/12.
    Pour toute demande reçue à partir du 21/12, les cartes ne seront postées qu'à partir du 02/01/19.

  •    

    Le rapport d'activité 2017 est feuilletable en ligne ! 
    Découvrez nos actions et nos projets

     

  • Le programme Hiver 2019 sera envoyé mi-décembre, les programmes précédents sont feuilletables en ligne  ici.  

     

  •   

    Nos bureaux sont ouverts du lundi au vendredi : 9h30-13h00 et 14h00-17h30 
    Ils seront fermés du 22/12/18 au 01/01/19 inclus
    Pour nous contacter : Tel: 01 30 83 75 48 ou  par mail

  •  

    La commode de Madame Adélaïde acquise par la Société des Amis de Versailles a retrouvé sa place au Château ! A cette occasion, les Jeunes Amis racontent son histoire ici.

     

  •  

     PARTENARIATS 

     

     

     

    • THEATRE et concerts
    • Conférences en dehors du programme des Amis

     

  •  

    RUBRIQUE "FAQ" pour répondre à toutes vos questions! ICI
    (une journée idéale au Château en toute saison, fonctionnement du coupe-file, plans, ....)

     

  • Consultez le Grand Livre du Mécénat et situez dans le château les restaurations et acquisitions des Amis ! ici

     




Mécénat

Participer à une opération



Chaise de commodité estampillée par Joseph Canabas



Bidet en acajou, portant l’estampille de Joseph Gengenbach dit Canabas.

Don de Monsieur et Madame Laurent Condamy, en mémoire de Monsieur Daniel Meyer. 

La chaise repose sur des pieds cambrés et la partie haute du dossier, garnie de cuir, s'ouvre sur un coffret à parfum. L'assise est coiffée d'un couvercle amovible. 

La chaise est marquée au pochoir de la lettre "W" du château de Versailles.

Dimensions : H : 83 cm, L : 55 cm, P : 33 cm.

Estampillée J. Cabanas et JME, reçu maître le 1er avril 1766.

En forme de pendant à certains meubles d'ébénisterie de grande richesse, peu d'objets "de commodité" ou de confort quotidien ayant été livrés au Garde Meuble de la Couronne pour Versailles ont pu retourner au château. Ils s'y trouvaient cependant en grand nombre. 

Comme le signalait Betrand Rondot en 2009 en commentant l'acquisition de la chaise d'affaire inventoriée V 6276 : "...paradoxalement, le mobilier le plus simple est celui qui fait aujourd'hui le plus cruellement défaut dans les collections du château. [...] C'est pourquoi l'apparition d'une chaise d'affaire portant les marques du château de Versailles [...] constitue en soi un événement".