Mécénat

Participer à une opération



Restauration de la Chapelle royale : statue de Saint Luc



La sculpture de Saint Luc, réalisée par Corneille Van Clève (1646-1732) mesure 2 mètres 85, plinthe comprise, est réalisée en pierre de Tonnerre et se situe au niveau du chœur de la Chapelle royale, à l’extérieur.

L’évangéliste saint Luc est représenté à un âge mûr, les cheveux et la barbe courts et bouclés, vêtu d’une tunique à manches courtes et d’un manteau retenu sur l’épaule droite par une fibule. De ses deux mains, il déroule un parchemin, symbole de son Évangile. Peu de choses sont connues sur la vie de saint Luc. La tradition chrétienne l’identifie à «  Luc le médecin  », disciple de saint Paul, et le reconnait comme l’auteur du troisième Évangile, celui des Actes des Apôtres. Une légende du VIe siècle fait également de lui l’auteur d’une série d’icônes de la Vierge; on a donc vu en lui le peintre par excellence, celui qui brossa le portrait de la Vierge. À ce titre, il est à la fois considéré comme le saint patron des peintres et des médecins.

 

A propos de Corneille Van Clève

Van Clève est l’un des principaux introducteurs de l’art rocaille en France, grâce à son style élégant et souple.  Reçu à l’Académie royale de peinture et de sculpture après un séjour de dix ans à Rome et Venise, il sculpte pour le roi à Versailles, à Marly, aux Invalides et au chœur de Notre-Dame. Il a réalisé en particulier « Ariane endormie » et les Enfants du Parterre d’Eau pour les jardins du château de Versailles et l’ensemble du maître-autel à l’intérieur de la Chapelle : le bas-relief du Christ mort, les Anges adorateurs, la Gloire rayonnante et l’Ange adolescent aux ailes déployées, œuvres en bronze doré.

En savoir plus sur la campagne de restauration de la Chapelle royale.