•  

    La commode de Madame Adélaïde acquise par la Société des Amis de Versailles a retrouvé sa place au Château ! A cette occasion, les Jeunes Amis racontent son histoire ici.

     

  •    

    Renouvelez, Adhérez, ou offrez une adhésion 

    Toute nouvelle adhésion sera valable jusqu'au 31/12/2019 

  • Le programme Automne a été envoyé mi-août, les inscriptions sont ouvertes et il peut déjà être feuilleté en ligne  ici.  

     

     

  •  

     PARTENARIATS 

     

     

     

    • THEATRE et concerts
    • Conférences en dehors du programme des Amis

     

  •  

    RUBRIQUE "FAQ" pour répondre à toutes vos questions! ICI
    (une journée idéale au Château en toute saison, fonctionnement du coupe-file, plans, ....)

     

  •   

    Nos bureaux sont ouverts du lundi au vendredi de 9h30 à 17h30 
    Pour nous contacter : Tel: 01 30 83 75 48 ou  par mail

     

  • Consultez le Grand Livre du Mécénat et situez dans le château les restaurations et acquisitions des Amis ! ici

     

  •  

     

    contact@amisdeversailles.com 

    01 30 83 75 48

     




Mécénat

Participer à une opération



Etagère d'angle à suspendre



N° d'inventaire: V 6114

Livrée par GAUDREAUS pour la garde-robe du Dauphin à Fontainebleau en 1745

Placage de bois de violette

H. 0,865 x L. 0,455 x Pr. 0,315 m

Estampille de Mathieu Criaerd (1689 - 1776), maître en 1738

Numéro à l'encre noire 1369 V 6114

Acquise en 2006. Don de la Société des Amis de Versailles.

 

Cette armoire-étagère suspendue, d'encoignure, comprend dans sa partie inférieure une petite armoire à deux vantaux à décor de bois de violette surmontée de trois tablettes superposées décroissantes à placage de palissandre. Ce meuble portant l'estampille de Mathieu Criaerd a été livré par Gaudreaus, ébéniste du garde-meuble de la Couronne pour la garde-robe du Dauphin, fils de Louis XV, à Fontainebleau le 19 août 1745. (Pièce disparue.)

Mathieu Criaerd exécutait des meubles pour le marchand Hébert, qui livrait en meubles de luxe le garde-meuble de la Couronne. Ainsi Hébert livra-t-il en janvier 1748 la commode, estampillée Criaerd, à décor de placage en mosaïque de bois de violette, une spécialité de Criaerd au même titre que les commodes en laque de Chine ou en vernis Martin, au cabinet intérieur du Dauphin à Versailles.

Criaerd a exécuté de nombreuses commodes mais, parallèlement, il produisit des meubles plus simples, des bureaux en pente et de petites tables, à décor géométrique de bois de rose ou de bois de violette, ou des étagères d'angle. Ce type de petit meuble de rangement très décoratif pour y disposer porcelaines ou bibelots figure souvent sur les scènes d'intérieur du milieu du XVIIIème siècle, notamment dans l'œuvre de François Boucher. Très peu de meubles de ce type ont subsisté : il pourra évoquer dans l'appartement du Dauphin à Versailles les meubles usuels de la vie quotidienne des princes.

 Notice de Pierre-Xavier Hans.