Mécénat

Participer à une opération



Tableau Visite du Roi Louis XVIII à Versailles, le 10 août 1814 - Ecole Française



Acquis en novembre 2021, grâce au mécénat de Monsieur Franck Paquotte par l'intermédiaire de la Société des Amis de Versailles.

ECOLE FRANCAISE XVIIIe
Visite du roi Louis XVIII à Versailles, le 10 août 1814
Vers 1814
Huile sur panneau parqueté
26,5 x 20 cm
N° inventaire : V.2021.40

Notice de Frédéric Lacaille 15/12/2021 :

Cette petite peinture représente la première visite du roi Louis XVIII au château de Versailles, le 10 août 1814, alors que les travaux de restauration du palais battent leur plein.
Appelé au trône de ses aïeux par un vote du Sénat du 6 avril 1814, et avec le soutien des Alliés de la France, Louis XVIII rentre en France le 24 avril, et fait son entrée à Paris le 3 mai suivant. Il imagine immédiatement de s’installer à Versailles, où il est né et a passé toute sa jeunesse jusqu’à la Révolution.
Le 15 juin 1814, se retrouvent à Versailles, autour du comte de Blacas, ministre de la Maison du Roi, le baron Mounier, intendant des Bâtiments du Roi, et les architectes Pierre Fontaine et Alexandre Dufour, qui prennent connaissance des intentions du souverain et sont chargés de présenter des projets pour remettre le palais en état d’être habité. Ils exposent leurs idées dès le surlendemain, avec une estimation de 6 millions de francs pour l’ensemble du domaine, dont 2 pour le seul palais. Le projet est approuvé et démarre.
Parallèlement aux travaux de gros-œuvre, les peintres Jean-Louis Ducis et Charles Boulanger de Boisfremont sont chargés de la restauration des peintures des Grands Appartements. Ducis fait état de 2300 ouvriers « qui s’occupent à rendre le palais habitable. » Le comte de Blacas, en visite le 23 juillet, paraît satisfait de la marche des chantiers, et finalement, le 10 août 1814, Louis XVIII vient lui-même en visite, « au milieu d’une foule immense d’ouvriers, de personnes de tous rangs et de tous état accourus pour le voir », un déplacement qui paraît « être plutôt une reprise de possession qu’une visite des lieux » (Fontaine, Journal).
Le retour de Napoléon, dans la nuit du 19 au 20 mars 1815, ouvrant les Cent-Jours, met un terme provisoire aux travaux. Mais le retour définitif de Louis XVIII à Paris, le 8 juillet, marque aussi la fin des projets de la Restauration pour Versailles. Les travaux commencés seront menés à bien jusqu’en 1824, mais plus rien après.

Ce petit tableau, anonyme, commémore la visite du souverain, acclamé depuis les échafaudages par les ouvriers occupés à la restauration des peintures de la voûte de la galerie des Glaces. L’œuvre est d’une facture modeste, mais elle est un témoignage unique des premiers travaux de restauration de Versailles au début du XIXe siècle, après l’abandon des projets faits par le régime impérial entre 1806 et 1811.
On connaissait pour les travaux d’architecture du château la gouache du peintre versaillais Pierre Drahonet (1766-1817), Inv. dess 1080, montrant la démolition du pavillon de tête de la Vieille Aile pour son remplacement par une nouvelle construction, le pavillon Dufour, conservée dans les collections du château depuis 1988 (achat en vente publique). Mais on ne conservait aucune représentation du grand chantier de restauration des peintures, connu par les seules mentions d’archives, exploitées lors des chantiers récents de restauration de la voûte de la galerie des Glaces et des plafonds des Grands Appartements.