Mécénat

Participer à une opération



Assiettes à potage (8) service "à attributs et groseilles" du roi Louis XV



Le 4 décembre 2021, la Société des Amis de Versailles s’est engagée à financer, grâce au legs de Madame Monique Genneret, l’acquisition de huit assiettes à potage du service « attributs et groseilles » du Roi Louis XV, préemptées par le château de Versailles auprès de la maison de vente Salorges enchères située à Nantes.


 Notice de Marie-Laure de Rochebrune, conservateur en chef des châteaux de Versailles et de Trianon spécialisée dans le domaine des objets d’art

Ces huit assiettes à potage ont figuré dans la première livraison du service « attributs et groseilles», en décembre 1763, qui comportait 72 assiettes sans précision sur la forme. Ce service acquis par Louis XV était sans doute destiné au pavillon frais ou à la salle à manger du pavillon français. Il fut ensuite utilisé au Petit Trianon, puis à Versailles.

Ce service doit son nom au décor de trophées ainsi qu’aux motifs de groseilles qui règnent sur les pièces (les groseilles furent moulées en relief sur les assiettes plates et simulées à l’or sur les assiettes à potage ainsi que sur les pièces de forme). Les assiettes livrées comportaient à la fois des assiettes plates et des assiettes creuses car on en connaît aujourd’hui des deux sortes, datées de cette année-là.

Les assiettes à potage, d’une forme unie (à la différence des assiettes plates qui sont à palmes, c’est-à-dire polylobées), sont ornées au centre d’une couronne de fleurs et sur l’aile de trois trophées divers : militaires, cynégétiques, champêtres, musicaux ou autres, disposés en alternance avec des groseilles, peintes à l’or, le tout placé sur les lobes simulés à l’aide d’un filet bleu, feuillagé. Les assiettes à potage de ce service sont extrêmement rares.

Elles portent toutes au revers la marque aux deux L entrelacées et la lettre-date 1763, mais aucune marque de peintre ni de doreur.

La livraison de décembre 1763 comportait également: 2 moutardiers et leurs plateaux à 42 livres, 2 beurriers et leurs plateaux à 60 livres, 12 saladiers à 48 livres, 8 compotiers à 36 livres, 2 sucriers avec leurs plateaux à 72 livres, 12 tasses à glace à 12 livres, 4 soucoupes à pied à 54 livres, 4 plateaux Bouret à 24 livres, 24 seaux à verre à 48 livres, 1 seau à glace à 168 livres. Le service fut enrichi périodiquement par Louis XV et par Louis XVI.