•  

    La commode de Madame Adélaïde acquise par la Société des Amis de Versailles a retrouvé sa place au Château ! A cette occasion, les Jeunes Amis racontent son histoire ici.

     

  •    

    Renouvelez, Adhérez, ou offrez une adhésion 

    Toute nouvelle adhésion sera valable jusqu'au 31/12/2019 

  • Le programme Automne a été envoyé mi-août, les inscriptions sont ouvertes et il peut déjà être feuilleté en ligne  ici.  

     

     

  •  

     PARTENARIATS 

     

     

     

    • THEATRE et concerts
    • Conférences en dehors du programme des Amis

     

  •  

    RUBRIQUE "FAQ" pour répondre à toutes vos questions! ICI
    (une journée idéale au Château en toute saison, fonctionnement du coupe-file, plans, ....)

     

  •   

    Nos bureaux sont ouverts du lundi au vendredi de 9h30 à 17h30 
    Pour nous contacter : Tel: 01 30 83 75 48 ou  par mail

     

  • Consultez le Grand Livre du Mécénat et situez dans le château les restaurations et acquisitions des Amis ! ici

     

  •  

     

    contact@amisdeversailles.com 

    01 30 83 75 48

     




Mécénat

Participer à une opération



Vase en forme d'urne renflée en porphyre



Italie, vers 1680

Porphyre Socle en bronze doré

H. 0,530 m (avec couvercle), 0,370 m (sans couvercle) ; D. 0,300 m

N° d'inventaire : V 5097

Acquis en 1976. Don de la Société des Amis de Versailles.

 

Ce vase est supporté par un piédouche à la partie évasée flanquée, par une moulure en tore et une moulure en câble. La panse est ornée de feuilles d'acanthe, l'épaule, d'oves et de dards, le couvercle étant également sculpté de feuilles d'acanthe. Il pourrait avoir été exécuté en Italie au XVIIème siècle, vers 1680.

Avec le porphyre, les collectionneurs voulaient évoquer la splendeur de l'Antiquité. Cette référence procura à cette pierre un prestige sans équivalent. Toute collection princière au XVIIème siècle comptait des vases ou des bustes en porphyre. Dans les cabinets ou galeries, on les exposait associés à d'autres objets. Les collections françaises, de Richelieu et de Mazarin, réunirent ces objets hors du commun et ce goût aboutira au spectaculaire décor de la Grande Galerie à Versailles. Le porphyre figurait dans la Galerie et les Salons de la Guerre et de la Paix, alternant avec les vases d'albâtre.

Les inventaires signalent dans la galerie 36 vases en porphyre et 17 vases en albâtre. C'est à partir de 1687 que les vases de porphyre et d'albâtre commandés par Louis XIV arrivèrent de Rome. Ils furent installés à Versailles en 1690. Ce décor perdura jusqu'à la Révolution. C'est dans ce contexte qu'il faut replacer ce bel objet d'ornement abondamment sculpté laissant peu de plages lisses.

Notice de Pierre-Xavier Hans.