•    

    Le rapport d'activité 2017 est feuilletable en ligne ! 
    Découvrez nos actions et nos projets

     

  •    

    Renouvelez, Adhérez, ou offrez une adhésion 
    Le renouvellement des adhésions pour 2019 est possible depuis le 1er novembre

    Toute nouvelle adhésion sera valable jusqu'au 31/12/2019 

  •   

    Nos bureaux sont ouverts du lundi au vendredi : 9h30-13h00 et 14h00-17h30 
    Pour nous contacter : Tel: 01 30 83 75 48 ou  par mail

  •  

    La commode de Madame Adélaïde acquise par la Société des Amis de Versailles a retrouvé sa place au Château ! A cette occasion, les Jeunes Amis racontent son histoire ici.

     

  • Le programme Automne a été envoyé mi-août, les inscriptions sont ouvertes et il peut déjà être feuilleté en ligne  ici.  

     

     

  •  

     PARTENARIATS 

     

     

     

    • THEATRE et concerts
    • Conférences en dehors du programme des Amis

     

  •  

    RUBRIQUE "FAQ" pour répondre à toutes vos questions! ICI
    (une journée idéale au Château en toute saison, fonctionnement du coupe-file, plans, ....)

     

  • Consultez le Grand Livre du Mécénat et situez dans le château les restaurations et acquisitions des Amis ! ici

     

  •  

     

    contact@amisdeversailles.com 

    01 30 83 75 48

     




Mécénat

Participer à une opération



Portrait de l'artiste - Jacob Van Schuppen



Jacob VAN SCHUPPEN (Fontainebleau 1670 - Vienne 1751)

Huile sur toile

1,41 x 1,14 m

N° d'inventaire : MV 8560

Provenance : Vente à Paris, hôtel Drouot, salle 9, le 14 décembre 1904, lot 1. Collection Humbert de Wendel. Collection du baron Sellière. Vente à Paris, hôtel Drouot, salles 10-11, le 10 décembre 1956, lot 41 (retiré de la vente).

Acquise en 1956. Don de la Société des Amis de Versailles.

 

Jacob Van Schuppen reçut sa formation de peintre dans l'atelier de son père Pierre et de son oncle le peintre Nicolas de Largillierre. Il devint membre de l'Académie royale de peinture et de sculpture le 26 janvier 1704. L'année suivante, il épousa Marie-Françoise Thierry et résida successivement à Paris puis à Lunéville jusqu'en 1719, l'année de sa naturalisation en Lorraine.

Peintre du duc Léopold, le futur empereur Charles VI lui demanda de l'accompagner à Vienne et d'entrer à son service. Il devint peintre de la cour et de la chambre. Cet autoportrait figure le maître assis de trois quarts vers la droite, dans un fauteuil à haut dossier devant son chevalet. Vêtu d'un habit vert bronze, les manches retroussées, il tient sa palette dans la main gauche, et de la main droite, il peint sur la toile posée devant lui. Derrière lui, au premier plan sont présentés des compas, des cartons et des rouleaux de feuilles de dessin. À l'arrière-plan on reconnaît la statue d'Antinoüs.

Une autre version de cet autoportrait est aujourd'hui conservée à l'Académie de Vienne.

Notice de Valérie Bajou.

 

BIBLIOGRAPHIE

Cl. Constans, Musée national du château de Versailles. Les Peintures , tome II, Paris, 1995, n° 5112, p. 906.