•  

    La commode de Madame Adélaïde acquise par la Société des Amis de Versailles a retrouvé sa place au Château ! A cette occasion, les Jeunes Amis racontent son histoire ici.

     

  •    

    Renouvelez, Adhérez, ou offrez une adhésion 

    Toute nouvelle adhésion sera valable jusqu'au 31/12/2019 

  • Le programme Automne a été envoyé mi-août, les inscriptions sont ouvertes et il peut déjà être feuilleté en ligne  ici.  

     

     

  •  

     PARTENARIATS 

     

     

     

    • THEATRE et concerts
    • Conférences en dehors du programme des Amis

     

  •  

    RUBRIQUE "FAQ" pour répondre à toutes vos questions! ICI
    (une journée idéale au Château en toute saison, fonctionnement du coupe-file, plans, ....)

     

  •   

    Nos bureaux sont ouverts du lundi au vendredi de 9h30 à 17h30 
    Pour nous contacter : Tel: 01 30 83 75 48 ou  par mail

     

  • Consultez le Grand Livre du Mécénat et situez dans le château les restaurations et acquisitions des Amis ! ici

     

  •  

     

    contact@amisdeversailles.com 

    01 30 83 75 48

     




Adhérez

Pour contribuer à faire rayonner et à transmettre aux générations futures le château et son domaine.

> Lire la suite







Le cardinal Dubois et Saint-Simon, colloque CRCV le 10 mars


Un rejeton d’apothicaire nommé archevêque, un simple précepteur devenu Principal ministre, un libertin athée élevé à la pourpre cardinalice : pour Saint-Simon, Dubois avait le visage outrageant du scandale. Il fut également une ombre portée sur la relation privilégiée que le duc entretenait avec le Régent Philippe d’Orléans, dont la complicité avec Dubois jamais ne se démentit. Le mémorialiste s’est vengé avec panache de ce rival en faisant passer à la postérité les rumeurs qui, durant la Régence, circulèrent dans Paris sur l’infortuné abbé. Cependant, la mésentente entre Dubois et Saint-Simon ne saurait être réduite à la question du rang ou à la simple inimitié. Elle s’exprima également sur le plan de la politique. Si le duc et le cardinal ont parfois été amenés à s’entendre, leurs divergences politiques, qui s’exprimèrent par exemple sur le plan de des affaires étrangères, étaient profondes. Quant à Dubois, en en faisant un adversaire à sa mesure, en l’adoubant comme un contradicteur redoutable et redouté, le duc de Saint-Simon reconnaissait implicitement qu’il n’était pas qu’un ambitieux dévergondé, hypocrite et dénué de tout talent.

Journée d’études organisée par le Centre de recherche du château de Versailles et la Société Saint-Simon.



Participation INVITATION
Date(s)
  • samedi 10 mars à 09 H 30  
    Date passée

Accès

Auditorium du château de Versailles

Pour découvrir le programme de la journée et s'inscrire 


Retour aux activités