• Info Coronavirus : conformément aux consignes gouvernementales, le château de Versailles, les Châteaux de Trianon ainsi que la galerie des Carrosses, les Jardins et le Parc sont fermés

    Les bureaux de la Société des Amis de Versailles sont également fermés mais l'équipe reste à votre disposition (de préférence par mail) ou par téléphone (messagerie vocale).

  •    

    Renouvelez, Adhérez, ou offrez une adhésion
     Vous avez entre 18 et 30 ans : découvrez "les Jeunes Ambassadeurs"

     

  • Le programme Hiver 2020 peut être feuilleté en ligne. Seuls les membres de la Société peuvent s'inscrire !

     

  •   

    Nos bureaux sont ouverts du lundi au vendredi :
    9h30-13h00 et 14h00-17h30 
    Pour nous contacter : Tel: 01 30 83 75 48 ou  par mail

     

  •  

     PARTENARIATS 

     

     

     

    • THEATRE et concerts
    • Conférences en dehors du programme des Amis

     

  •  

    RUBRIQUE "FAQ" pour répondre à toutes vos questions! ICI
    (une journée idéale au Château en toute saison, fonctionnement du coupe-file, plans, ....)

     

  • Consultez le Grand Livre du Mécénat et situez dans le château les restaurations et acquisitions des Amis ! ici

     

  •  

     

    contact@amisdeversailles.com 

    +33 (0)1 30 83 75 48

     




Adhérez

Pour contribuer à faire rayonner et à transmettre aux générations futures le château et son domaine.

> Lire la suite







CONFERENCE ANNULEE - La duchesse d'Angoulême n'est-elle que l'orpheline du Temple ?


CONFERENCE ANNULEE

Par Matthieu Mensch, Doctorant en Histoire, Administrateur du Palais Universitaire de Strasbourg

L’historiographie française ne semble retenir de la longue vie de Marie-Thérèse Charlotte de France (1778-1851), fille de Louis XVI et de Marie-Antoinette, que son enfance dorée sous les lambris de Versailles et de Trianon et sa douloureuse captivité au Temple jusqu’en 1795. C’est oublier tout le parcours politique d’une princesse qui passa presque toute son existence en exil. Ses quinze années de retour en France (1814-1830) lui offrent une place inédite à la cour de France, privée de reine. D’abord icône expiatoire, presque reine, puis dernière dauphine de France, elle finit, comme sa mère, par cristalliser un grand nombre des reproches et des colères lors de la Révolution de 1830.


Princesse d’Ancien Régime dans un monde qui change rapidement, elle reste fidèle aux principes monarchiques qui lui furent inculqués. Mère de substitution pour le dernier prétendant Bourbon au trône de France, Henri V, celle qui n’aura jamais d’enfants reste, pour les légitimistes, la dernière reine de France.



Participation 5 € , NON-ADHÉRENTS 10 €
Date(s)
  • jeudi 19 mars à 17 H 45  
    Date passée

Rendez-vous Salle Le Nôtre au Grand Commun - 1 rue de l'Indépendance Américaine - 78000 Versailles
Accès

Personnes non-membres : nom à préciser au moment de l'inscription


Retour aux activités