•  

    RenouvelezAdhérez, offrez une adhésion  en ligne ou Téléchargez un bulletin d'adhésion 
    Toute nouvelle adhésion sera valable jusqu'au 31/12/2018

     

  •  

    Le Programme Automne 2017 peut être  feuilleté ici. Il a été posté le 16 août et il reste encore des places pour quelques activités

     

  •  

     PARTENARIATS 

     

     

     

    • THEATRE et concerts
    • Conférences en dehors du programme des Amis

     

  • Consultez le Grand Livre du Mécénat et situez dans le château les restaurations et acquisitions des Amis ! ici

     

  •  

    RUBRIQUE "FAQ" pour répondre à toutes vos questions! ICI
    (une journée idéale au Château en toute saison, fonctionnement du coupe-file, plans, ....)

     

  •   

    Nos bureaux sont ouverts du lundi au vendredi de 9h30 à 17h30
    Pour nous contacter : Tel: 01 30 83 75 48 ou  par mail

     




Mécénat

Participer à une opération

Librairie




RICHARD MIQUE

Architecte du roi de Pologne Stanislas Ier, de Mesdames et de Marie-Antoinette



PAR MURIEL DE RAÏSSAC
Muriel de Raïssac, diplômée de l’École du Louvre, a présenté très brillamment sa thèse sur l’architecte lorrain Richard Mique, elle-même ayant des attaches familiales en Lorraine. Chargée de cours à l’École du Louvre, son enseignement a porté sur les châteaux royaux au XVIIIe siècle et elle a fait une carrière remarquable d’abord comme attachée scientifique au Mobilier national, puis en qualité de conseiller technique, avant d’être chargée de mission à la Direction du Patrimoine. Chevalier de l’Ordre National du Mérite et Officier des Arts et des Lettres, Muriel de Raïssac est décédée en 2004.
 
Pierre de Nolhac trouvait que Richard Mique était « digne de plus de gloire ». Muriel de Raïssac le qualifiait d’« oublié de l’Histoire » car jusqu’à présent, aucun historien d’art ne s’était vraiment penché sur la carrière, la vie, l’œuvre de cet architecte qui fut d’abord au service du roi Stanislas en Lorraine, puis après sa mort, à celui de sa fille la reine Marie Leczinska qui lui commanda un couvent à Versailles. À la mort de la Reine, Madame Adélaïde poursuivit le projet de sa mère et le mena à bien ; c’est aujourd’hui le lycée Hoche.
Marie-Antoinette lui confia l’aménagement de son Jardin Anglais à Trianon ainsi que des décors pour ses appartements à Versailles, au Petit Trianon, à Fontainebleau et à Saint-Cloud. Pour Mesdames, filles de Louis XV, Richard Mique travailla dans leur domaine de l’Ermitage à Versailles, puis à Bellevue. Pour Madame Louise, il créa au couvent de Saint-Denis une ravissante chapelle néo-classique. La vie de Richard Mique est, à bien des égards, un roman avec l’apparition soudaine d’un faux frère qui lui créa beaucoup de déboires. À la Révolution, il se cacha près de Dol en Bretagne chez son gendre où il fut arrêté. Il mourut sur l’échafaud quelques jours avant la chute de Robespierre.
 
Éditions Honoré Champion, paru en 2011