•  

    RenouvelezAdhérez, offrez une adhésion  en ligne ou Téléchargez un bulletin d'adhésion 
    Toute nouvelle adhésion sera valable jusqu'au 31/12/2018

     

  •  

    Le Programme Automne 2017 peut être  feuilleté ici. Il a été posté le 16 août et il reste encore des places pour quelques activités

     

  •  

     PARTENARIATS 

     

     

     

    • THEATRE et concerts
    • Conférences en dehors du programme des Amis

     

  • Consultez le Grand Livre du Mécénat et situez dans le château les restaurations et acquisitions des Amis ! ici

     

  •  

    RUBRIQUE "FAQ" pour répondre à toutes vos questions! ICI
    (une journée idéale au Château en toute saison, fonctionnement du coupe-file, plans, ....)

     

  •   

    Nos bureaux sont ouverts du lundi au vendredi de 9h30 à 17h30
    Pour nous contacter : Tel: 01 30 83 75 48 ou  par mail

     




Mécénat

Participer à une opération

Librairie




ILS ONT DONNÉ DE L’EAU À VERSAILLES



PAR JEAN SIAUD
 
L’eau, élément indispensable à la vie, a toujours été recherchée, canalisée et stockée pour satisfaire les besoins de l’homme. Dès la plus haute antiquité il s’agissait pour l’homme d’assurer sa survie et, celle-ci étant acquise, d’obtenir son confort puis d’agrémenter sa vie. Depuis les Mésopotamiens jusqu’au Romains les moyens utilisés étaient simples et d’une telle évidence qu’on les retrouvait dans toutes les contrées.
Jusqu’au XVIIe siècle ils évoluèrent peu. Ce n’est que lorsque Louis XIV, en 1662, voulu réaliser à Versailles, dans une cuvette dépourvue d’eau, un château avec des jardins et des jets d’eau somptueux que commença une réelle évolution des techniques hydrauliques. Nous quittions alors le domaine de l’eau nécessaire pour atteindre celui de l’eau plaisir.
Pour satisfaire ce plaisir se déroula alors, pendant trente ans, une quête incessante de l’eau et des dizaines de milliers d’hommes, du Surintendant des Bâtiments jusqu’au maneouvres et soldats en passant par les architectes et les fontainiers accomplirent de gigantesques travaux.
C’est à tous ces hommes, célèbres ou obscurs, et à leurs lointains précurseurs que cet ouvrage est dédié.
 
Éditions de l’Onde